~ Bienvenue dans les Vestiges du 58 !! ~


Vestiges du 58

Vestiges du 58

Archives des Vestiges d'époque de la Nièvre ! Sur: le CNRS de Garchy, des Histoires, des Lieux, et Autres.....Vous êtes intéressés par ces lieux délaissés, vous recherchez des informations ou vous en possédez alors prenez contact !

Publié le par Vestiges 58
Publié dans : #autres lieux oubliés, #histoires
Ancien site industriel Euro Auto Hose A Nevers : bientôt un nouveau campus ?

Depuis quelques jours des travaux d'espaces verts sont visibles à l'ancien site industriel Euro Auto Hose...A l'abandon depuis 2007 ...2015 un projet?

D'après le Journal Du Centre du 17/11/2014:

Les élus ont voté un avenant au financement des travaux préalables à l’aménagement du site (1.250.000 €), avec des crédits d’État (330.000 €) rendus disponibles par l’évolution du dossier de la BSMAT de Fourchambault-Garchizy, grâce au maintien de Renault Trucks Defense.

Les élus de l’Agglo ont évoqué, samedi, le projet “Inoveon” sur la friche d’Euro Auto Hose, vers l’Isat. L’occasion d’élargir le propos aux projets de filières d’enseignement supérieur.

C'est un conseil plutôt rapide et consensuel qui s'est tenu, samedi matin, à Nevers Agglomération. Hormis le léger malaise sur un transfert de personnel de la ville de Nevers vers l'Agglo, premier acte d'une mutualisation qui bouscule les habitudes, les élus se sont entendus sur la plupart des dossiers.

Comme au conseil précédent où elle s'était dressée, seule contre tous sur le projet de TGV, Nathalie Charvy, élue écologiste de Nevers, est intervenue à plusieurs reprises, mais davantage dans le registre du commentaire que de l'opposition.

Année de médecine et licence pro… aussi

C'est d'ailleurs elle qui a suscité un échange sur les études supérieures lors d'une modification du plan de financement de la requalification du site industriel d'Euro Auto Hose. Acquis par l'Agglo en 2010, ce site proche de l'Institut supérieur de l'automobile et des transports (Isat) en est au stade des travaux préalables (études, démolitions, viabilisation) à la création d'un campus de l'innovation, baptisé Inoveon, destiné « aux chercheurs, enseignants supérieurs et aux entrepreneurs ».

« Je crains que ce campus tire la couverture vers l'Isat », a commenté Nathalie Charvy, évoquant d'autres entités, au Banlay avec l'École supérieure du professorat et de l'éducation (Espé) et sur le site Pittié avec l'Institut de formation en soins infirmiers (Ifsi).

Pour Denis Thuriot, président de l'Agglo, l'idée d'un campus principal proche de l'Isat se défend par le soutien que l'Université de Bourgogne apporte au développement de l'école d'ingénieurs.

Un projet qui n'empêche pas une autre ambition : « Un site orienté plutôt santé sur l'ancienne caserne Pittié », l'idée d'une première année commune aux études de santé (Paces, ex-première année de médecine) n'étant pas abandonnée malgré l'absence de soutien de l'Université de Bourgogne.

Et Nathalie Charvy d'évoquer un autre projet, appelant à le soutenir : une licence professionnelle à l'Espé, pluridisciplinaire, qui offrirait « des passerelles vers plusieurs métiers de l'éducation ». Une proposition de plus pour lutter contre l'exode universitaire des jeunes Nivernais…

Ancien site industriel Euro Auto Hose A Nevers : bientôt un nouveau campus ?
Ancien site industriel Euro Auto Hose A Nevers : bientôt un nouveau campus ?
Ancien site industriel Euro Auto Hose A Nevers : bientôt un nouveau campus ?
Esquisse_Inoveon_-_halte_ferroviaire_2 source région bourgogne

Esquisse_Inoveon_-_halte_ferroviaire_2 source région bourgogne

Un petit Historique de l'ancien site industriel...

Source : usinenouvelle.com

Euro-Auto Hose choisit la liquidation

Par Rédaction L'USINE NOUVELLE - Publié le 18 mai 2007, à 16h07

Après plusieurs années difficiles, l'usine Euro-Auto Hose de Nevers (Nièvre), reprise par le chinois Yangzhou Greencool en 2004, cessera définitivement son activité le 30 juin. 300 emplois directs et indirects sont concernés.

Les salariés du site de sous-traitance automobile d'Euro-Auto Hose, à Nevers (Nièvre), fabricant de tuyaux en caoutchouc pour l'automobile et l'industrie, ont rejeté à 58 % le plan de reprise de l'activité par six cadres, dont l'ancien directeur de l'activité tuyaux automobiles, Christian Geney. « Les cadres et ETAM acceptaient ce projet en majorité, mais 79 % des opérateurs le refusaient. Sur le nombre, c'est leur décision qui l'a emporté », explique-t-il.

Cette ex-usine Gates est donc condamnée à la liquidation judiciaire vers le 30 juin, date de la prochaine audience du tribunal de commerce.

Le projet de reprise, présenté en janvier dernier, prévoyait de conserver 126 des 178 postes et d'injecter 160 000 euros sur deux ans, dont 80 000 euros la première année. Les collectivités locales se montraient prêtes également à mettre la main à la poche ainsi que les banques, qui pouvaient consentir à des prêts de financement à taux zéro pour les investissements industriels.

De leur côté, pour sauver l'entreprise et les emplois, les salariés devaient accepter d'abandonner certaines primes et quelques jours de RTT afin d'accroître le temps de travail effectif. Christian Geney évoque un temps moyen de 29 heures de travail hebdomadaires pour 37,5 heures rémunérées par la société. Selon lui, ce passage à 37,5 heures était nécessaire pour remonter la production.

La perte de rémunération restait de l'ordre de 40 euros par mois. Les syndicats ont cependant refusé de revenir sur leurs acquis sociaux. FO et la CGT considéraient déjà avoir fait des concessions en passant à 37h50 par semaine, payées 35 heures. Les heures supplémentaires devaient être comptabilisées au bout de deux ans, pour être récupérées en primes ou en congés si l'état de santé de l'entreprise le permettait.

Mésentente malheureuse entre les deux parties.

Euro-Auto Hose se dirige tout droit vers la fermeture. Un nouveau coup dur pour la Bourgogne, région déjà bien sinistrée avec les fermetures récentes de Kodac, Industrie, Wagon Automotive ou encore Dim.

Pour rappel, à l'origine, cette usine appartenait à Kléber Industrie (Groupe Michelin). Elle est par la suite reprise par l'américain Gates, qui l'a revend fin 2004 au chinois Yangzhou Greencool. Un an plus tard, elle se retrouve en redressement judiciaire : le propriétaire chinois aurait été emprisonné dans son pays pour malversations. La dernière des trois périodes d'observation accordées par le tribunal de commerce s'achève fin juin.

Ancien site industriel Euro Auto Hose A Nevers : bientôt un nouveau campus ?
Ancien site industriel Euro Auto Hose A Nevers : bientôt un nouveau campus ?

Commenter cet article