~ Bienvenue dans les Vestiges du 58 !! ~


Vestiges du 58

Vestiges du 58

Archives des Vestiges d'époque de la Nièvre ! Sur: le CNRS de Garchy, des Histoires, des Lieux, et Autres.....Vous êtes intéressés par ces lieux délaissés, vous recherchez des informations ou vous en possédez alors prenez contact !

Publié le par Vestiges 58
Publié dans : #cnrs, #vidéos

Le bilan de la Rave Party non autorisée à l'ancien site du CNRS de Garchy aura des conséquences.

Le site a retrouvé sa tranquillité mais totalement labouré, saccagé, des détritus par centaines... (voir les photos)

Pour le bilan détaillé:

Source: Journal du Centre du 04/01/2016

Les organisateurs de la rave party de la semaine dernière, à Garchy, sont poursuivis par la justice. Et une partie du matériel a été saisie au moment du départ.

"Pouvons-nous parler aux organisateurs??", demandaient des gendarmes, mercredi, en pénétrant sur l’ancien site du Centre national de la Recherche scientifique (CNRS) de Garchy, où débutait une gigantesque fête techno sauvage. "Nous sommes tous organisateurs", tentait de ruser leur interlocuteur en mettant en avant les… milliers de festivaliers attendus. Vaine tactique pour échapper aux poursuites.

Trois des chevilles ouvrières de la rave party ont finalement été identifiés par les dizaines de gendarmes mobilisés pendant cinq jours. "Ils seront poursuivis devant le tribunal de police de Nevers, le mercredi 10 février", annonce le procureur de la République, Lucile Jaillon-Bru. Inquiétés pour "organisation sans déclaration préalable d’un rassemblement festif à caractère musical avec diffusion de musique amplifiée dans un espace non aménagé".

Une partie du matériel confisquée

Au terme de cinq jours de bruit non-stop et après avoir bravé l’interdiction du préfet de se rassembler sur ce site, ces organisateurs devront se passer d’une partie de leur matériel de sonorisation. Au moment du démontage, hier après-midi, les gendarmes ont saisi groupe électrogène, tables de mixage, enceintes...

Ils ont aussi mis la main sur près de 500 g de drogues diverses : cannabis - en majorité -, héroïne, cocaïne, LSD ecstasy et amphétamines.

"Cette rave party nous a coûté un important dispositif aux abords du site. Il a permis de limiter l’affluence à environ 3.500 participants alors que les organisateurs en espéraient 10.000", se réjouit le colonel Lucien Barth, commandant du groupement départemental de gendarmerie.

Le bilan de la Rave Party non autorisée à l'ancien site du CNRS de Garchy
Le bilan de la Rave Party non autorisée à l'ancien site du CNRS de Garchy
Le bilan de la Rave Party non autorisée à l'ancien site du CNRS de Garchy
Le bilan de la Rave Party non autorisée à l'ancien site du CNRS de Garchy

France 3 Bourgogne en parle aussi ce soir le 5 janvier 2016

Photos après la Rave Party à l'ancien site du CNRS de Garchy.....

Jusqu'au départ des raveurs....

Le bilan de la Rave Party non autorisée à l'ancien site du CNRS de GarchyLe bilan de la Rave Party non autorisée à l'ancien site du CNRS de Garchy
Le bilan de la Rave Party non autorisée à l'ancien site du CNRS de Garchy
Le bilan de la Rave Party non autorisée à l'ancien site du CNRS de GarchyLe bilan de la Rave Party non autorisée à l'ancien site du CNRS de GarchyLe bilan de la Rave Party non autorisée à l'ancien site du CNRS de Garchy

Commenter cet article