~ Bienvenue dans les Vestiges du 58 !! ~


Vestiges du 58

Vestiges du 58

Archives des Vestiges d'époque de la Nièvre ! Sur: le CNRS de Garchy, des Histoires, des Lieux, et Autres.....Vous êtes intéressés par ces lieux délaissés, vous recherchez des informations ou vous en possédez alors prenez contact !

Publié le par Vestiges 58
Publié dans : #cinémas, #souvenirs, #autres lieux oubliés


Le Mazarin :

rue de la Passière.



Datant des années 80, le Mazarin appartient à Gérard Davoine ( Circuit Cinéalpes – 17 Cinémas entre Brest , Dijon, Aurillac, Grasse, Clermont Ferrand…).



Avec ses 8 salles de 308 à 61 fauteuils, il est le dernier cinéma en activité de Nevers. Il offre une programmation commerciale, une fenêtre Art et Essai plus pointue étant assurée par l’association ACNE (Association des Cinéphages de Nevers). I




Le confort de ce complexe était plutôt modeste, malgré le passsage récent à la projection numérique dans au moins une salle.

 

 .

l'ancien cinéma cinéma mazarin extérieur et intérieur
l'ancien cinéma cinéma mazarin extérieur et intérieurl'ancien cinéma cinéma mazarin extérieur et intérieur
l'ancien cinéma cinéma mazarin extérieur et intérieurl'ancien cinéma cinéma mazarin extérieur et intérieur

l'ancien cinéma cinéma mazarin extérieur et intérieur

Le nouveau: CINEMAZARIN

 

Le Mercredi 15 août 2012, le cinéma Mazarin déménage définitivement dans ses nouveaux locaux installés  avec 10 salles en numérique et équipée en 3D près de la gare de Nevers, rue de Charleville.

Après son ouverture au public mi-août 2012, le Mazarin a été officiellement inauguré le 1er décembre 2012.

 

L'ancien cinéma (rue de la Passière) sera transformé en centre commerciale...

 

 

le nouveau cinéma : cinémazarin extérieur et intérieurle nouveau cinéma : cinémazarin extérieur et intérieur
le nouveau cinéma : cinémazarin extérieur et intérieur
le nouveau cinéma : cinémazarin extérieur et intérieurle nouveau cinéma : cinémazarin extérieur et intérieur

le nouveau cinéma : cinémazarin extérieur et intérieur

 

 

Sources:

Journal Du Centre

ramocblogsalledecinema.over-blog

Commenter cet article