~ Bienvenue dans les Vestiges du 58 !! ~


Vestiges du 58

Vestiges du 58

Archives des Vestiges d'époque de la Nièvre ! Sur: le CNRS de Garchy, des Histoires, des Lieux, et Autres.....Vous êtes intéressés par ces lieux délaissés, vous recherchez des informations ou vous en possédez alors prenez contact !

Publié le par Vestiges 58
Publié dans : #cnrs
Mise à jour : L'ancien CNRS de Garchy va retrouver la vie !

Mise à jour: le 11/01/16

Voici une nouvelle qui est arrivé hier sur le Journal Du Centre...

Après des rumeurs...Voici la version officielle !

Laisser vos commentaires !

Source Journal Du Centre du 19/09/15

Entre Suilly-la-Tour et Garchy, l’ancien CNRS transformé en hôtel vert

Dans un état pitoyable, des locaux de l’ancien site CNRS de Garchy vont retrouver une nouvelle vie. En projet : un gîte associatif et hôtel.

Ni une école coranique, ni un centre de vacances pour les enfants d'imams, ni mosquée, ni maison de retraite pour les musulmans. À la manière du téléphone arabe, tout a été dit et inventé sur la destination des locaux de l'ancien centre géophysique du CNRS de Garchy. « C'est forcément parce que je suis d'origine maghrébine », concède, souriant malgré tout, Rachid Azouigui, à la tête d'un projet de réhabilitation des lieux. D'une partie des lieux, celle qui abritait en son temps, un accueil, des chambres, une cuisine et une salle de restauration.

« Aujourd'hui, cet endroit est la honte du pays »

Laissée à l'abandon bien que rachetée, à l'instar des pavillons qu'occupaient à l'époque les cadres du CNRS, cette partie collective est aujourd'hui destinée à devenir « un gîte associatif », ainsi que le confie Rachid Azouigui. Sur place, il fait le tour du propriétaire. Et trouve que, depuis la dernière fois, de nouveaux endroits ont été vandalisés. Un terme bien faible pour qualifier la destruction en règle de chaque coin et recoin des bâtiments. Aucune fenêtre n'a résisté, aucune porte, aucun sanitaire, ni fil électrique. À ce titre, il n'est pas inintéressant de jeter un 'il à la vidéo signée, intitulée "CNRS Garchy" postée sur You Tube, par deux personnes, qui s'amusent bien à balancer des cuvettes de toilettes à travers les vitres…

Les murs des couloirs ont été dévastés par un incendie, même les toitures sont en partie détruites. De la cuisine lapidée, il ne reste qu'une massive gazinière impossible à transporter. Un acharnement incompréhensible. Une vague destructrice absolue. « Le site a d'abord été vendu à un promoteur de Saint-Etienne qui n'en a pas fait grand-chose », se souvient Jean-Fernand Thibault, maire de Suilly-la-Tour, commune qui se partage le site avec Garchy. « Il y a un an, l'hôtel a été racheté par des investisseurs de la région parisienne pour faire un hôtel à destination de familles », se réjouit le maire. Tellement qu'il a délivré un permis de construire. « Ce projet me paraît intéressant. Aujourd'hui, cet ensemble, c'est la honte du pays. »

Le projet, porté par les investisseurs de la SCI Donzy et défendu par Rachid Azougui qui entend diriger l'établissement, comporte un hôtel d'une quarantaine de chambres et une partie restauration.

Dans l'attente
de l'aval du préfet

« Pour accueillir toutes les associations ou écoles qui voudront participer à des classes vertes ou de découverte. Des familles pourront venir également pour un week-end et bénéficier de tarifs de groupe », explique le futur gestionnaire. Déjà, « des écoles berruyères sont intéressées. Les lieux pourront aussi être loués pour des fêtes et mariages. Toutes les commissions de sécurité et d'accessibilité ont validé le projet. » Reste l'aval du préfet qui l'a rejeté il y a un mois. En cause, la voirie et le réseau électrique. L'architecte cosnois Luc Tabbagh a répondu, évoquant les améliorations à apporter.

Déjà, des entreprises ont pris connaissance des lieux. Première étape, le nettoyage. « Avec 1,5 M d'euros de travaux, on devrait avoir quelque chose de bien », se félicite Rachid Azouigui. Dès que le feu vert préfectoral sera donné, le coup d'envoi des travaux suivra. « Nous croyons à ce projet, qui ne peut apporter que de la vie dans la région », souligne Rachid Azouigui, « des emplois et faire vivre les commerces. Tout va bouger en parallèle. Quand on a cent gamins, il faut les nourrir. Des jalons ont déjà été posés. »

Des locaux à l’abandon et vandalisés, qui pourraient retrouver une nouvelle destination?

Des locaux à l’abandon et vandalisés, qui pourraient retrouver une nouvelle destination?

Photos datant entre 2008 et 2013...
Photos datant entre 2008 et 2013...
Photos datant entre 2008 et 2013...
Photos datant entre 2008 et 2013...
Photos datant entre 2008 et 2013...

Photos datant entre 2008 et 2013...

Mise à jour : 11/01/16

d'après le dernier commentaire de l'article et le Journal du Centre du 09/01/2016

l'ancien site du CNRS de Garchy ne va pas reprendre la vie tout se suite...

Source Journal du Centre

Sur le site de la rave party à Garchy, un projet hôtelier est dans l'impasse

Le site de Garchy, lieu d’une récente rave party, pourrait accueillir un gîte associatif et un hôtel. Sauf que le préfet a refusé le permis de construire du projet. Les anciens terrains et bâtiments délabrés du CNRS restent donc en l’état…

« Si nous avions eu le permis de construire le gîte associatif et l’hôtel, nous n’en serions pas là ! »

Rachid Azouigui, mandataire et gestionnaire du futur site sur les anciens terrains du CNRS (*) de Garchy - où une rave party a récemment rassemblé 3.500 personnes -, regrette le refus du préfet, l’été dernier, d’accorder son feu vert à la SCI Donzy, propriétaire, pour transformer cet espace. Les bâtiments ouverts à tout vent et l’espace gigantesque du site constituent, à ses yeux, un terrain favorable à des rassemblements sauvages. À la clôture de la récente fête techno, des rumeurs faisaient déjà état d’une nouvelle édition, l’été prochain. Info ou intox ?

Voirie et réseau électrique

« C’est dommage de laisser cet endroit et de telles constructions se détruire à petit feu. Nous ne pouvons pas débuter le nettoyage tant que nous n’avons pas ce permis », déplore Rachid Azouigui.

« Dispositions techniques et réglementaires pas réunies »

La préfecture met en cause la voirie et le réseau électrique pour rejeter la demande formulée par la SCI Donzy. « Pas aux normes », selon le mandataire. « Cela ne relève pas de nous mais de l’État », estime-t-il.

« Les dispositions techniques et réglementaires permettant la délivrance du permis de construire n’étaient pas réunies », justifie la directrice de cabinet du préfet, Agnès Bonjean. « Le dossier est administrativement clos. Les intéressés peuvent déposer une nouvelle demande s’ils le souhaitent. »

L’avenir du site est dans l’impasse, alors que « tous les organismes habilités à valider le permis de construire l’ont validé », s’étonne Rachid Azouigui. Et de poursuivre que les porteurs du projet attendent de voir « si le préfet réétudie le dossier en fonction des récents événements (la rave party) » ou « demande de discuter sur le sujet ».

« Nous croyons à ce projet qui ne peut apporter que de la vie dans la région, des emplois et faire vivre les commerces. Tout va bouger en parallèle. Quand on a cent gamins, il faut les nourrir. Des jalons ont déjà été posés », expliquait Rachid Azouigui.

Une procédure judiciaire ne semble pas dans l’air du temps…

(*) Centre national de la Recherche scientifique.

Commenter cet article

Rachid 27/12/2015 18:25

Bonsoir
juste pour info, ce projet a été bloqué par la préfecture de la Nièvre et portant le permis de construire est conforme et a été signé et validé par tous les services (sécurité, pompiers, accessibilité, mairies..etc) merci à Luc TABBAG pour son travail et sa collaboration.
peut-être un jour le CNRS aura une vie...c'est bien dommage

Simrise 22/09/2015 00:14

haaaaa les ragots à la française! En tout cas vivement la réhabilitation de ces lieux car vu l'état dans lequel est le CNRS, c'est honteux et tout ceci a couté de l'argent à l'état (donc aux français, je rappelle que c'est de vos impôts qu'il est question). L'avoir laisser se délabré comme ça est est vraiment inadmissible mais si remis sur pied, ce pourrais bien être une plaque tournante dans le coin car ce n'est pas loin de villages plutôt actifs (Donzy, Pouilly sur loire) et pourrais relancer certains autres (Garchy, Suilly la tour)